« La Cabane », la vérité sur son auteur, Wm. Paul Young

Partagez cette page :

Le livre « La Cabane » (The Shack) est un bestseller, vendu à plus de 20 millions d’exemplaires. Il a été recommandé dans des églises, souvent présenté comme Le livre à lire absolument.

Les critiques ont aussi été nombreuses, pour de multiples raisons. Néanmoins les critiques ont souvent été rejetées sous prétexte qu’il ne fallait pas prendre le livre comme un ouvrage de théologie, qu’il s’agissait d’une allégorie, etc.

Mais l’auteur a clairement souhaité transmettre sa pensée et ses conceptions dans le livre « La Cabane ».

J’ai écrit la nouvelle (ndt : La Cabane) à la demande de ma femme, Kim. Elle m’avait demandé, « pourrais-tu écrire un jour quelque chose comme un cadeau pour nos enfants, qui réunirait en une seule place ce que tu penses ?  Parce que, tu sais, tu penses en dehors de la boîte (outside the box). » Elle se référait à mes conflits de toujours, entre la foi et la religion, et mon travail tant théologique que personnel alors que je cherchais des moyens pour considérer Dieu et l’humanité.

Ce livre présente ce que Young croit, un dieu du Nouvel  Âge, mais pas ce que nous enseigne la Bible.  Si vous voulez découvrir le Dieu de la Bible, passez votre chemin.

Il n’est d’ailleurs pas étonnant que l’éditeur de l’édition française, Guy Trédaniel, soit spécialisé dans l’ésotérisme, les traditions orientales, les arts divinatoires, la magie et autres thèmes. L’éditeur, lui, a su discerner que La Cabane s’intégrait bien dans son catalogue, qui ne comprend pas un seul livre chrétien.

A relever qu’il y a aussi des liens avec la Nouvelle Réforme Apostolique (NAR), largement mentionnée sur ce site. Ne trouvant pas de maison d’édition aux USA pour “The Shack”, Young et trois amis en ont créé une. Au moins deux de ces amis sont liés à la NAR. Brad Cummings, par exemple, est co-fondateur de The Call, avec Lou Engle. Quand à Young lui-même, ses liens avec Bethel Church sont aussi avérés. Une simple recherche sur Google le démontre.

Danger

Pour ceux qui ne connaissent pas le livre La Cabane, un résumé se trouve ici. Le point central est que la trinité prend une forme humaine.

Lorsque l’on lit des représentations de Dieu, de Jésus, du Saint-Esprit, ce n’est pas sans conséquences. On transforme notre vision de Dieu, ce qui conduit, si ce n’est pas la juste représentation de Dieu, à se créer un autre Dieu. Il n’est évidemment pas possible de se faire une “juste représentation”, raison pour laquelle Dieu interdit toute représentation de lui.

Nous reproduisons “l’avis du libraire” de la Maison de la Bible, qui n’a pas retenu La Cabane dans son assortiment :

Cette fiction, écrite d’une manière originale et dans l’ensemble passionnante, est bien construite. Elle surprend et fait tomber des clichés. Le lecteur sera amené à réfléchir sur sa compréhension de Dieu. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un récit purement fictif à apprécier comme tel. L’ouvrage a été écrit par des chrétiens et pour des chrétiens ; il ne parle donc pas de la dimension de la repentance et de la conversion. Néanmoins, ce livre au style américain, a un aspect assez provocateur. Plusieurs passages sont un peu limites, voire problématiques, par exemple la représentation de la Trinité (une Afro-Américaine, une Asiatique et un homme du Moyen-Orient). Dans ce conte, ces trois personnes sont devenues pleinement humaines. On note également des propos à caractère universaliste, pages 208, 209, etc. Plusieurs affirmations sont peu claires et prêtent à confusion ; on a par exemple l’impression qu’en Jésus Dieu a pardonné à tous les hommes et qu’Il n’a pas besoin de punir le péché, pages 204, 221, 257. A relever quelques erreurs de traduction. Il est juste de signaler qu’il y a un contraste très marquée dans l’appréciation de cet ouvrage ; certains lecteurs chrétiens l’apprécieront, d’autres le rejetteront.

Source : Maison de la Bible

Aujourd’hui la vérité sur ce qui se cache derrière le livre éclate au grand jour. Il n’est plus permis de se voiler la face. A l’occasion de la sortie du film « The Shack », Paul Young publie un nouveau livre : « Lies We Believe About God » (Mensonges Que Nous Croyons Au Sujet de Dieu). Cette fois il ne s’agit pas d’une allégorie. Le résultat ne laisse plus place au doute.

L’avis du libraire ci-dessus bénéficie soudain d’un nouvel éclairage :

  • si le livre La Cabane ne parle pas de la dimension de la repentance et de la conversion, ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un livre écrit par un chrétien pour des chrétiens, mais parce que l’auteur ne croit  pas au salut,
  • ce n’est pas une impression, l’auteur croit effectivement que Dieu a pardonné à tous les hommes et qu’Il n’a pas besoin de punir le péché.

Young embrasse le Nouvel Âge et autres hérésies.

Dans le nouveau livre, Young enseigne que tous sont sauvés. Il n’y a donc pas besoin de croire, on est sauvé, qu’on le veuille ou non. Christ est, selon lui, dans chaque être humain (puisque tous sont sauvés).

Feriez-vous confiance à un bouddhiste pour vous expliquer qui est Dieu, qui est Jésus et qui est le Saint-Esprit ? Non ? Dans ce cas, vous ne pouvez pas faire plus confiance à Young.

La lecture du livre vous a fait du bien ? Elle vous a révélé Dieu tel que vous l’aimeriez ? Chacun de nous doit choisir entre se créer le Dieu qui lui convient ou chercher à découvrir Dieu tel qu’Il est. Le Dieu que nous allons rencontrer, tôt ou tard.

Même si le livre est sorti récemment, on trouve sur Amazon déjà un certain nombre de critiques. Et celles très négatives sont heureusement nombreuses.

La couverture du livre nous fait étrangement penser au Yin et Yang.

Quels sont ces mensonges ?

Il les a déclinés par chapitre, quelques exemples de ce que Young considère comme mensonges :

  • Vous avez besoin d’être sauvé
  • Nous ne sommes pas tous enfants de Dieu
  • Dieu a le contrôle
  • Dieu ne se soumet pas
  • L’enfer est la séparation de Dieu
  • La Croix était l’idée de Dieu

 

Quelques passages de ce livre.

Note : les titres suivis de (mensonge selon lui) correspondent aux chapitres de son livre. Les numéros de page des citations ne sont pas mentionnés, car ils différent d’une édition à l’autre et nous disposons de l’édition électronique. Les chapitres étant courts, il est facile de retrouver la citation.

 

Commençons par celui-ci qui vient en résonance à la question ci-dessus.

L’enfer est la séparation d’avec Dieu (mensonge selon lui) – Chapitre 15

Young écrit :

Je reçois régulièrement des e-mails qui disent : « je suis terrifié de prendre le risque de croire que Dieu est Bon comme vous l’avez écrit, et ensuite découvrir que vous aviez tort. »

Est-ce que ça ne semble intuitivement pas faux d’être désespérément effrayé par un Dieu divisant à la torture (torture-divising God) et néanmoins espérer passer son éternité avec ce Dieu ? (Chapitre 15 – L’Enfer est la séparation d’avec Dieu)

Puis il poursuit :

Je propose la possibilité que l’enfer n’est pas le fait d’être séparé de Jésus, mais la douleur de résister à notre salut en Jésus alors que nous ne sommes pas capable lui échapper, Lui qui est l’Amour Véritable. (Chapitre 15 – L’Enfer est la séparation d’avec Dieu)

Vous devez être sauvé (mensonge selon lui) – Chapitre 13

Young écrit à ce propos :

Dieu n’a pas attendu mon choix et m’a ensuite « sauvé ».  Dieu a agi délibérément et universellement  pour toute l’humanité. Aujourd’hui notre choix quotidien et soit de grandir et de participer à cette réalité ou continuer de vivre dans l’aveuglement de notre propre indépendance.

Est-ce que vous suggérez que chacun est sauvé ? Que vous croyez au salut universel ?

C’est exactement ce que je suis en train de dire !

Il poursuit un peu plus loin :

De plus, chaque être humain est en Christ, et Christ est en eux, et Christ est en le Père.

Il semble que Young oublie le verset probablement le plus connu de la Bible :

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Jean 3 v. 16

Puis

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. Jean 3 v. 36

 

Tous ne sont pas enfants de Dieu (mensonge selon lui) – Chapitre 24

Dans ce chapitre de son livre, il explique bien évidemment que tout être humain est enfant de Dieu. Il ne distingue pas le fait d’être créé par Dieu et le fait d’être enfant de Dieu.

Mais par exemple dans Jean 8, versets 41-44 nous pouvons lire :

Ils lui dirent: Nous ne sommes pas des enfants illégitimes; nous avons un seul Père, Dieu. Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père.

 

Le péché nous sépare de Dieu (mensonge selon lui) – Chapitre 27

Quelle est sa définition du péché :

Le péché est tout ce qui nie ou diminue  ou donne une mauvaise représentation de la vérité de qui vous êtes, que ce soit beau ou laid est sans incidence.

Il ne donne pas de référence biblique. Ce qui est compréhensible car il n’y a rien de biblique dans cette définition.

Il écrit plus loin dans ce chapitre :

Si  la séparation est un mensonge, est-ce que cela signifie que personne n’a jamais été séparé de Dieu ? C’est exactement ce que cela signifie. Rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu (Romains 8 v. 38-39).

Jésus n’est pas venu pour construire un pont pour retourner à Dieu ou pour offrir la possibilité de n’être plus séparé.

Il faut reconnaître que Young est logique et cohérent. Si chacun est sauvé de toute éternité, que tous sont enfants de Dieu, alors il n’y a pas de séparation d’avec Dieu.

Mais le verset de Romains 8 est cité hors contexte (comme pratiquement toutes les références qu’il donne). A qui s’adressent les versets 38 et 39, il faut remonter au verset 28 :

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Il s’adresse aux véritables enfants de Dieu. Comme nous l’avons vu précédemment, ceux qui n’ont pas accepté Christ comme leur Sauveur ne sont pas enfants de Dieu.

Conclusion

Le but de cet article n’est pas de faire une analyse complète du livre « Mensonges Que Nous Croyons Au Sujet de Dieu » ou de « La Cabane », mais de rendre attentif aux enseignements de Wm Paul Young, qui sont très éloignés d’une saine doctrine.

En quoi le Dieu qu’il décrit est-il semblable au Dieu de la Bible ? Le Dieu de la Bible est un Dieu d’Amour, mais aussi un Dieu de justice et un Dieu trois-fois Saint. Il ne tolère pas le péché. Il nous a envoyé son Fils, qui est mort à la Croix pour que nous puissions être réconciliés avec Lui. Si nous acceptons le sacrifice de Christ, alors plus rien ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu.

Mais nous avons la liberté de rejeter son Amour.

Le dieu de Young est le dieu du Nouvel Âge, il écrit :

« Pour comprendre qui Dieu est réellement, vous pouvez commencer par regarder à vous-même, puisque vous êtes fait à l’image de Dieu » (Chapitre 20)

 

Si vous voulez savoir qui Dieu est, lisez Sa Parole, la Bible.

Partagez cette page :

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles

Vous serez ainsi informé des nouveaux articles. Vous ne recevrez pas plus de 2 mails par mois et pourrez vous désabonner en tout temps.

30 Comments

  1. Sandrine

    avril 5, 2017

    C’est clair Mr Young n’a jamais connu Jésus, d’après ce que j’ai compris de son histoire, avec la demande de sa femme d’écrire le premier livre, c’est un homme torturé en son âme qui cherche, sans l’avouer, le salut et la paix de l’âme.Prions pour que Jésus se révèle à lui tel qu’il est , et que quelqu’un de juste puisse lui exposer la vérité.
    Quant à la sainteté de Dieu, il n’est pas seulement 3fois saint mais il est saint à l’infini, puisqu’il n’est pas un être fini quantifiable en personne, Dieu est esprit.Il a certes des fonctions différentes comme vous pourriez être le mari de votre femme et le pére de vos enfants et le patron de votre entreprise, cela ne fait pas de vous 3 personnes différentes mais bien la même personne.
    Dieu c’est pareil, lorsqu’il est venu sur terre il s’est créé un corps pour venir sur terre à notre porté,qu’il a appelé Jésus ( car s’il se présentait en tant que Dieu personne n’aurait tenu devant sa sainteté), puis l’esprit de Jésus nous a été donné par la suite pour notre édification lorsque son corps est remonté au ciel, mais c’est le même. Dieu est Dieu , il est omniscient omnipotent donc il peut être sur la terre dans le corps de Jésus et en même temps au ciel, comme il peut être en chacun de ses enfants…Mais ça, notre petite cervelle a du mal à le comprendre, pour l’instant comprenons qu’il n’y a q’un seul Dieu et qu’il est UN comme le disent nos amis juifs.

    • Yohan

      mai 9, 2017

      Bonjour, je trouve votre jugement sur Paul Young bien arrêté. De plus, votre conception de la Trinité me semble réduite qu’à une seule Personne ayant trois fonctions différentes ou trois facettes (modalisme). Cette conception n’est pas totalement exacte, car Dieu est Un en TROIS personnes. Il s’agit bien de Trois personnes en une seule essence.
      Paul Young ne prétend pas écrire un livre de théologie, mais un roman. Le but de ce roman est de casser une image erronée que certaines personnes pourraient avoir de Dieu (Par exemple : Père autoritaire, remplacé par une Maman bienveillante). A la lecture de ce livre, des gens ont été touchés dans leur conception de Dieu.
      Cependant ce livre n’apporte pas le salut et ne peut en aucun cas se substituer à l’évangile. Seule la Parole de Dieu et l’Esprit Saint peuvent mener à une véritable conversion.
      Je trouve personnellement le livre de Paul Young bien écrit et peux remarquer un bon niveau théologique derrière ce roman. Ce livre nous invite simplement à changer notre image de Dieu et je n’y vois pas derrière quelque aspect malsain.

      • admin author

        mai 9, 2017

        Bonjour Yohan,
        Paul Young a écrit La Cabane pour exprimer ce qu’il pense, donc c’est plus qu’un roman (voir le début de l’article).
        Vous l’indiquez très justement, des gens (et je suis convaincu que c’est un grand nombre) ont été touchés dans leur conception de Dieu.
        C’est bien là que je vois un problème majeur.Ils ont donc changés leur image de Dieu. Pour certains elle était loin de la réalité (mais qui détient la parfaite connaissance de la réalité sur ce point?). Mais ces personnes ont maintenant comme “réalité” ce que présente Young, qui ne se trouve pas dans la Bible. C’est l’image que Young a de Dieu.
        Hors Young n’est pas un chrétien. Est-il donc qualifié pour nous présenter une image de la Trinité ?
        Je vous rejoints probablement dans le sens que certains ont une fausse image de Dieu et qu’ils doivent apprendre à le découvrir tel qu’Il est (nous le connaîtrons vraiment seulement lorsque nous le rencontrerons). Nous devons chercher à le connaître dans la Bible et dans une relation personnelle avec Lui.

        • Yohan

          mai 10, 2017

          Effectivement, selon les citations auxquelles vous vous référez, Young écrit ce qu’il pense. Mais sous forme romancée. Ce livre n’est pas un ouvrage de théologie!
          Ce livre peut susciter des réflexions et des remises en questions sur Dieu. La Bible et le Saint-Esprit seuls peuvent nous amener à une véritable connaissance de Dieu.
          Ce livre peut être, selon moi, un outil pour mener des gens à vouloir découvrir Dieu au travers de la Bible.
          Je suis d’accord avec vous sur le fait que de lire la Cabane seulement nous amène à une conception erronée de Dieu… car c’est un roman illustrant humainement certains attributs divins. Le but étant pour des gens croyant Dieu lointain, le croire ensuite personnel.

          Je suis cependant choqué de votre affirmation que Paul Young n’est pas chrétien. Il me semble, et en accord avec l’Ecriture, que ce n’est pas à nous de juger du salut des autres. J’ose espérer que cette prise de position n’exprime que votre ressenti. Il y a des points où je suis en désaccord avec Young (comme le salut universel par exemple), mais de là à penser qu’il n’est pas chrétien est une autre affaire.

          • admin author

            mai 10, 2017

            Vous avez raison, ce n’est pas à nous de juger si une personne est chrétienne ou pas.

            Mais si un bouddhiste me dit qu’il est bouddhiste, je ne le juge pas en disant qu’il n’est pas chrétien. Je ne fais que prendre note de ce qu’il déclare.

            Paul W. Young lui-même est réticent à se faire “cataloguer” comme chrétien.

            Il déclare non seulement que toutes les religions seront sauvées, mais que tous les humains seront sauvés. Pas besoin de croire en quoi que ce soit. Même les athées seront sauvés.
            Il déclare également que l’enfer est simplement le fait que vous ne pouvez échapper au salut, même si vous ne voulez pas être sauvé.
            Il déclare aussi que Christ est en tout être humain (caractéristique du Nouvel Age).
            Il reconnaît d’ailleurs qu’il donne des conférences dans des milieux du Nouvel Age.

            Je ne sais pas de quelle religion il s’agit, mais ce n’est pas le christianisme.

            Je vous invite à lire ceci (de Paul W. Young lui-même) : http://wmpaulyoung.com/god-is-a-christian/

  2. EW

    juillet 10, 2017

    Bonjour,

    Je suis inscrit à “Un Miracle Chaque Jour” du TopChretiens.com et je reçois donc chaque jour un e-mail de Eric Célérier. Aujourd’hui avec la possibilité d’acheter le Film en DVD et le livre “La Cabane”.

    Je pense que je vais me désinscrire à “Un Miracle Chaque Jour”. Merci pour la mise en garde de l’équipe Soyons vigilants!

    Quelqu’un pourrai me dire ce qu’il en pense du TopChrétiens et Eric Célérier ?

    Merci!

  3. Ce.Sou

    juillet 10, 2017

    Bonjour,

    Je suis moi aussi inscrite à Un Miracle Chaque Jour et c’est ainsi que j’ai découvert le film et que je mène ma petite enquête.
    Vos commentaires me font réfléchir et cela me rappelle un passage de la Bible où les disciples disent à Jesus qu’il y a un homme qui fait des miracles en son nom et ils veulent l’en empêcher, mais la réponse de Jesus est “laissez le faire” car Il voit toujours plus loin que nous. Pour répondre à EW, moi j’aime le site TopChrétien car c’est un outil qui m’aide à demeurer dans la présence de mon Dieu que ce soit par la lecture audio de la Bible, découvrir des chanteurs/groupes pour mes moments d’adoration et louange.
    Mais surtout, ce que cette mise en garde me fait ressentir c’est qu’il y a tellement de chose dans ce monde qu’on ne devrait pas faire/dire/écouter/etc et ce simplement en se basant sur la Parole.
    Ce film, j’ai envie de le voir, c’est vrai que certains pourrait avoir une “fausse idée” de Dieu, de Jesus et du Saint Esprit en le regardant, mais est-ce qu’on peut réellement définir ce qu’est une fausse idée de la Trinité. Je pense que juger un film sur la vie/la pensée de son auteur peut aussi induire en erreur certaines personnes dans le sens où si l’on prend par exemple ne serait-ce que ce qu’on mange et qu’on allait regarder les pratiques des gens qui vendent cette nourriture, on ferait un jeûne permanent et total. Il est important que quelque soit ce que l’on fait, on garde les yeux fixés sur notre Dieu et ainsi Il nous conduira Lui-même.
    Il est important, surtout en tant que chrétiens de rester fidèle à soi même et à Dieu. Ce film m’a intéressé à cause de l’expression “Vivre sans amour, c’est comme couper les ailes à un oiseau” et l’essence même de l’Homme et ce qui le ramène à Dieu c’est bien l’Amour. Il y a tellement de films, musique, pubs que nous écoutons et regardons qui sont beaucoup plus dangereux pour notre vie spirituelle que ce film, à mon humble avis.

    Mais j’apprécie le fait que des personnes comme vous prennent le temps de mettre en garde, car quelque soit ce que l’on fait, il est important de voir les deux facettes de l’histoire afin de toujours en connaissance de cause, alors merci à vous.

  4. Anonyme

    juillet 11, 2017

    Je suis d’accord avec Ce.Sou. Pour moi aussi ”un miracle chaque jour” a été l’élément qui m’a gardé en contact avec Dieu pendant un temps d’épreuve. C’est avec une de ses publications que j’ai su et ressentit au plus profond de mon coeur que Dieu ne m’avait non pas seulement aimé mais m’avait aussi choisi, un peu comme lorsque autrefois les gens allaient dans les orphelinats et choisissaient l’enfant qu’ils désiraient adopter. Pour une fois dans ma vie j’ai vraiment eu le sentiment que quelqu’un avait baisser les yeux sur moi, alors que je me sentais plus minable et sans valeur que le plus petit grain de sable et qu’il me disait ”Toi , tu as de la valeur a mes yeux, je t’aime et je te choisit” et c’est le cas pour tout ceux et celles qui regardent à lui.

    À plusieurs reprise Dieu m’a parlé (et je n’entend pas des voix dans ma tête etc) de façons différentes par des moyens différents, et m’a conduit vers la sortie de ce tunnel de ténèbres dans lequel j’étais. Que ce fut par une phrase dans une chanson, une ligne dans un texte, quelques mots d’une personne, la nature elle-même ou un événement à première vue anodin, il est venu me dire ”Sois à l’écoute, ouvre ton coeur, et je te guiderai”. Et chaque fois ou je me suis entrée dans sa présence, que je me suis mise à l’écoute, il a agit.

    Alors sachant déjà qu’il existe des choses négatives et non-édifiantes qui sont véhiculées dans ce monde, sachant que Dieu a donné à l’humain l’intelligence et la possibilité et liberté de décider de nos gestes et pensées, sachant que si l’on remet notre vie entre ses mains, il est fidèle et juste pour nous aimer, aider, sauver, alors il peut aussi nous parler de différentes façons et se servir de n’importe quelles façons pour nous parler. Il s’agit de rester connecter à lui, de lui parler, prier, demander sa lumière et de rester à l’écoute. Ne s’est-il pas servi d’un âne pour prophétiser?
    Il peut se trouver du bon dans ce film comme du moins bon, du vrai comme du faux, comme en chaque être humain, mais Dieu “peut en tirer le meilleur” c’est sa volonté et se servir d’un petit rien pour en faire ressortir le meilleur et te parler pour ton bien. C’est souvent nous qui faisons obstacle à sa parole en n’écoutant pas, en jugeant, en se fermant. Laisse Dieu agir, si ce n’est pas bon pour toi il t’enseignera, si c’est bon pour toi il parlera au travers de cette phrase, ce mot , cette chanson.

    Pour ma part, Dieu s’est servi de tellement de façons pour me guider dans la tempête depuis quelques années et parfois un seul pas à la fois (un seul mot, une seule phrase dans un film, une seule parole que quelqu’un m’a dite, quelques minutes d’un événement etc) et pas à pas , il m’a conduit et me conduit encore aujourd’hui vers la sortie, dans la joie et la paix.

    J’aime la comparaison que CE.Sou fait avec ce que l’on mange et ceux qui le produisent et aussi le point qu’elle ou qu’il amène sur le fait ” Il y a tellement de films, musique, pubs que nous écoutons et regardons qui sont beaucoup plus dangereux pour notre vie spirituelle que ce film ”

    C’est également vrai, qu’il est important d’être mis en garde et aussi très important de voir toutes les facettes d’une pièce.

  5. PATRICE

    juillet 12, 2017

    C’est aussi après avoir découvert la présentation de “La Cabane” sur Top Chrétien que je suis arrivé sur cet article. Je le trouve très intéressant et les arguments soutenant la mise en garde me paraissent fondés. Je suis convaincu que le message chrétien auquel on s’attendrait est pollué par l’air du temps et des éléments New Age. Reste le succès du livre. Impossible de l’ignorer et il doit nous interpeller. Les gens ont besoin d’entendre un message de miséricorde et d’Amour. Moi aussi comme des millions d’enfants de Dieu, j’ai fait un long chemin sous le regard d’un juge impitoyable. Je me suis épuisé trop longtemps dans le perfectionnisme. Alors, à l’automne de ma vie j’aspire à de la douceur même si elle n’est pas très orthodoxe. Paix aux hommes de bonne volonté (Luc 2:14). Qui n’est pas contre nous est pour nous (Marc 9:40) On reconnaît un bon arbre aux fruits qu’il porte (Mat 7:15-20). Des bonnes volontés se manifestent, parfois dans l’erreur, mais elles sèment de l’espoir et apportent de la paix dans des coeurs blessés et fatigués. Alors faut-il ajouter encore une dose de rigueur ? A-t-on besoin de docteurs de la Loi ? Une sévérité excessive a vidé des églises. Je sais, le relativisme n’en n’a rempli aucune. L’enjeu est finalement ailleurs,comme il y a deux mille ans. “Ceci est mon commandement: Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.” (Jean 15:12). Prions. Accueillons. Réconfortons. Malgré nos approximations et celles de nos frères et soeurs afin qu’Evangile signifie encore et toujours Bonne Nouvelle. Amen.

    • admin author

      juillet 13, 2017

      Merci pour votre témoignage.
      Il est vrai que malheureusement certaines églises ont présenté un Dieu “père fouettard”. Comme vous le mentionnez, le succès du livre démontre la soif de beaucoup d’avoir un Dieu “super cool”, qui contraste avec les enseignements de ces églises.

      Dieu est amour et nous aime d’un amour inconditionnel, mais il est aussi un Dieu Saint. La sainteté ne peut s’accommoder du péché. Dieu a donc envoyé son Fils (quelle preuve d’amour !) pour que nos péchés puissent être pardonnés et qu’ainsi nous puissions nous tenir dans la Sainteté de Dieu. Si nous refusons le sacrifice de son Fils, nous ne pourrons nous tenir dans sa Sainteté.

      “Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” Romains 5 v. 8

      Young, l’auteur de La Cabane, prétend que tous sont sauvés, indépendamment de leur volonté.C’est clairement faux. Dieu ne force personne et ceux qui n’acceptent pas le pardon de leurs péchés par le sang de Christ, ne sont pas sauvés.

      Je trouve cette explication sur la crainte de Dieu intéressante : https://www.gotquestions.org/Francais/peur-de-Dieu.html

      La question par rapport à notre représentation de Dieu est la suivante :

      – Voulons-nous découvrir Dieu toujours plus, le connaître tel qu’Il est ou voulons-nous imaginer le Dieu qui nous convient ? Qui rencontrerons-nous, le vrai Dieu ou celui de notre imagination ?

      Récemment une connaissance me disait tout le bien que la méditation orientale lui apportait, en particulier pour se sortir d’un burn-out. Je ne remets pas en doute son sentiment. Mais est-ce que ce bien-être va lui apporter le salut ?

      Un livre/film tel que La Cabane ne peut qu’abaisser l’image de Dieu. Dieu est largement au-dessus de ce que tout ce que nous pouvons imaginer.
      Mais c’est typique du Nouvel Âge : on “humanise” Dieu (ce que fait Young on ne peut plus clairement ) et on “déifie” l’humain. On abaisse Dieu et on élève l’humain. On va jusqu’à dire que nous sommes des dieux. On confond le Créateur et la créature. Mais n’est-ce pas ce que nous trouvons depuis le début de l’humanité, ce que Satan a cherché à faire croire à l’homme depuis le jardin d’Eden : vous serez comme Dieu ?

      Personnellement quand je vois les humains (chrétiens ou non) autour de moi, et surtout quand je me regarde ;-), je préfère de loin un Dieu d’une autre “dimension”.

      Beaucoup prêchent l’amour. La “culture de l’honneur” est aussi très à la mode. Mais si vous avez l’audace de vouloir contester l’un ou l’autre point de leurs croyances, vous verrez le résultat… On vous tourne immédiatement le dos. Aucune possibilité d’échange. Osons le terme de mouvements sectaires.

  6. Ce.Sou

    juillet 13, 2017

    Bonjour à tous,

    J’ai regardé La Cabane cette semaine alors je repasse ici, et je continue à insister sur le fait que chacun doit se faire sa propre opinion.

    Pour ma part, je suis née catholique et j’ai été baptisée à l’âge de 10ans (j’en ai presque 25 aujourd’hui) et pourtant je n’ai découvert Jesus qu’en octobre 2016. L’image de Dieu que j’avais jusque là été un Dieu qui chamaille lorsque nous péchons -point final.
    Avec Jesus j’ai découvert l’Amour, la paix, la joie de vivre, la miséricorde. J’ai découvert un Père Tout-Puissant qui me dis chaque jour que son amour pour moi ne changera jamais quelques soient mes transgressions tant que je marche avec Lui car d’une part Il pardonnera mes transgressions mais surtout Il m’apprendra à mieux agir afin de limiter ces transgressions. Il me dit que je suis la “cerise sur le gateau” de toute sa création et que s’Il prend soin de l’oiseau à plus forte raison prendra-t-Il soin de moi, sa fille.

    La Cabane est un film merveilleux, qui nous présente vraiment Le Père, Le Fils et Le Saint Esprit (celui-ci est celui dont on parle le moins mais son rôle n’en est pas moindre car c’est son Esprit que Jesus nous envoie pour nous enseigner et marcher dans la foi. D’ailleurs dans le film lorsqu’il est présenté au Saint Esprit, Mack est perplexe, comme s’il n’en avait JAMAIS entendu parlé. Je me suis beaucoup reconnu dans le personnage de Mack et je pense que je ne suis pas la seule. Mack a connu une tragédie et sombrant dans sa douleur il persiste à dire que tout est de la faute de Dieu; car si Dieu aimait tant ses enfants, Il ne permettrait pas le mal -argument principal des athées, chrétiens de peu de foi et j’en passe (sans juger car j’ai longtemps pensé ainsi)
    Mais ce que j’ai appris/redécouvert c’est que depuis l’Eden c’est bien Satan qui oeuvre pour nous séparer de Dieu, mais lorsqu’une tragédie nous frappe, nous ne voyons pas Satan qui contrairement à Dieu, oeuvre toujours dans les ténèbres. Mais Dieu n’orchestre pas nos malheurs, Il se tient là près de nous même dans les temps les plus difficiles et notre douleur est la sienne. Le fait que Mack est parfois touché par la parole de Dieu, Jesus et Sarah Yu (qui apparemment signifie souffle de vie mais j’ai pas encore fait mes recherches haha) montre qu’il veut s’abandonner, mais tout de suite sa douleur lui revient en pleine face et il se dit encore que c’est la faute de Dieu. C’est un peu chacun de nous qui voulons nous abandonner à Dieu tout en voulant garder le contrôle sur notre vie, nos décisions et rester notre propre juge et maître de nous même.
    Il y a tellement de beaux passages dans ce film et je passera la journée à les citer et à décrire comment ils m’ont aider à mieux voir le Dieu d’Amour et de compassion.

    Ce qui m’a dérangé au départ, c’est le fait que Dieu est une femme noire, Jesus est un jeune homme typé métisse ou arable et l’Esprit Saint est une femme asiatique. Je pense que c’est aussi ce qui dérange beaucoup de personnes, à commencer par Mack lui-même qui dit à Dieu “je t’ai toujours imaginé avec une barbe blanche” et Dieu répond “je crois que tu parles du père Noël” lol. Et rajoute “avec ce que tu traverse, je pense pas que t’aurait supporter la figure d’un père” (désolée j’ai regardé la version anglaise donc je traduit pas mot pour mot) mais ce que ca montre également c’est que Dieu est ce qu’Il veut être, Il est Tout et partout à la fois.
    Je pense que ce qui dérange aussi c’est le fait que Dieu soit humanisé et jouer par des acteurs qui ont fait d’autres rôles et qu’on donne un visage à Dieu. Mais n’a-ton pas déjà fait tout cela par des peintures (celui de Michel Ange m’a toujours dérangé personnellement) ou d’autres films.

    Ce que je retiens de ce film c’est le côté parent de Dieu (nous sommes tous ses enfants, Jesus ne le dit-Il pas lui-même?), et la relation que nous avons est comparable à celle qu’un enfant en pleine crise d’adolescence a envers ses parents. On les défie dans leur autorité, on leur dit qu’ils nous aiment pas sinon ils nous laisseraient faire ceci ou cela. Mais ils restent nos parents, on les aime quand même à notre manière jusqu’au jour où la tempête passe et les relations s’améliorent. Dieu est ainsi, Il accepte les critique, Il essaie de nous faire comprendre pourquoi ci ou ça n’est pas bon pour nous et lorsque nous n’écoutons pas Il nous “laisse tranquille” mais son amour reste inchangé comme celui d’une mère pour son enfant. Il est notre père qui nous aime au-delà de tout ce que nous pouvons imaginé mais il est dit “Tu honoreras ton père et ta mère” tout ce qu’Il nous demande c’est de l’honorer par nos oeuvres, en nous aimant les uns les autres, en évoluant dans la charité et la compassion, sans Lui tourner le dos.

    J’ai recommandé ce film à des amies, tout en leur disant de garder un oeil critique mais il a trois passages que je retiens:
    Dieu “Je suis toujours là, mais lorsque tu sombres dans ta douleur, tu me perds de vue”
    Jesus (lorsque Mack a l’impression que sa barque va couler, et qu’il accuse Jesus parce que c’est Jesus qui lui a dit d’aller faire un tour sur le lac) “Tout ceci se passe à l’intérieur de toi, ce n’est pas la vérité. Ne regarde pas le passé, mais reste les yeux fixé sur moi, on peut y arriver ensemble, je suis là”
    L’Esprist Saint “Tu peux partir mais j’espérais que tu m’aiderais dans le jardin” (nous avons toujours le choix de ne pas suivre Jesus, mais c’est un peu à nos risques et périls)

    “Restez avec moi” – “Je l’ai toujours été, Je le suis toujours, Je le serais toujours”

    En bref, fait vous votre propre idée, si même dans un meurtrier, un pédophile, ou autre criminel Dieu voit un fils, Il parviendra à toucher votre coeur à travers ce film.

    PS: tout ceci n’est que mon humble avis.

    Demeurez bénis dans l’amour de Christ.
    Celia

    • admin author

      juillet 16, 2017

      Merci pour votre témoignage.

      Il est cependant important de préciser que lorsque vous indiquez que ce film présente vraiment le Père, le Fils et le Saint-Esprit, c’est la conception de Young. C’est Dieu selon Young, pas selon la Bible.

      Juste un exemple pour montrer les graves erreurs :

      Dans le film la femme qui “représente” Dieu présente ses mains à Mack et lui indique que lorsque Jésus était sur la Croix, elle était aussi avec Lui. Donc Le Père aurait été crucifié avec le Fils ! C’est bien entendu une hérésie.

      Jésus sur la Croix s’est écrié “Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné”

      C’est vrai que c’est difficile à comprendre, mais nous devons accepter ce que la Bible, Parole de Dieu, nous dit.

      Et ce n’est pas un détail. Young fait cette digression pour que sa description de Dieu “tienne la route”. Mais le Père n’était pas sur la Croix. C’est Son Fils qui a pris nos péchés sur Lui, pour que nous puissions être réconciliés avec Dieu.

      Beaucoup de descriptions que fait Young sont soit clairement erronées, soit sans base biblique.

      Que faire si demain un autre livre sort, d’un autre auteur, qui présente Dieu encore différemment ?

      Young restera-t-il la référence ?

      Bien sûr il y a aussi des vérités. Dieu est Amour, il nous aime inconditionnellement. Il est près de nous en tout temps, quelques soient nos sentiments. Souvent nous nous basons sur nos sentiments pour déterminer si nous sommes proches de Dieu. Mais même lorsque nous sommes “au fond du trou”, que nous ne ressentons pas sa Présence, il est là.

      Vous avez raison, Dieu n’a pas le bâton levé pour nous punir dès que nous ne nous conduisons pas correctement.

      Mais Il lui arrive de nous reprendre, pas toujours agréablement, pour nous faire avancer sur le bon chemin.

      L’apôtre Paul écrit à Timothée :

      “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs” 2 Timothée 4 v 3

      C’est exactement ce que fait Young. Il se crée un Dieu tel qu’il aimerait qu’il soit. Un Dieu qui sauve tout le monde, même ceux qui ne le veulent pas. Pas besoin de croire que Christ est mort pour nous, pas besoin de se repentir de nos péchés. Young dit également que Christ est en chaque être humain (à nouveau, pas besoin du Salut). C’est un enseignement du Nouvel Âge, pas de la Bible.

      Je ne suis pas sûr de bien interpréter votre dernière phrase. Si un meurtrier se repend et accepte Christ, alors oui il devient un enfant de Dieu et Dieu voit un fils, pas un meurtrier. Mais avant sa conversion, c’est un meurtrier, une créature de Dieu bien sûr, mais pas un fils.

      “Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu” Jean 1 v 12 (ici la Parole est Christ).

      Il est donc bien clair que seuls ceux qui l’ont reçu, qui croient en son nom, sont des enfants de Dieu. Quoiqu’en dise Young.

      • Anonyme

        juillet 24, 2017

        Honnêtement je n’ai pas vu le film, ni lu le livre, mais dans votre commentaire ci-dessus vous dîtes une erreur: ”Donc Le Père aurait été crucifié avec le Fils ! C’est bien entendu une hérésie.”! MAIS; Sur l’écriteau au-dessus de Jésus crucifié était écrit: ”Yeshoua Ha’notsri W(ou)’meleh Ha’yehoudim = YHWH” = ”Jésus de Nazareth Roi des juifs = YHWH”

        • Salsac

          juillet 24, 2017

          J’imagine que par son propos, admin souhaitait différencier les Personnes de la Trinité dans l’œuvre de la croix, sans rien enlever de la divinité du Fils. Dans le récit biblique de la crucifixion, nous pouvons penser à “un détournement” du Père lorsque le Fils dit : “pourquoi m’as-tu abandonné”.

          • admin author

            juillet 24, 2017

            Effectivement. Christ était pleinement divin sur la Croix. Merci pour la précision.
            Voir aussi Jean 8 v 16, durant le séjour du Seigneur sur terre : “car je ne suis pas seul; mais le Père qui m’a envoyé est avec moi.” et au verset 29 : “Celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.”

            Mais sur la Croix : “Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?” Matt. 27 v 46

            Voir aussi Esaïe 53.

  7. sobol

    juillet 14, 2017

    j’ais lue ce livre, et pour ma part je trouve que l’on se permet de parler de DIEU d’une façon irrespectueuse , autrefois les scribes quand ils écrivaient le NOM DE DIEU changeait de plumes , DIEU est le GRAND DIEU et il doit y avoir plus de respect à son encontre

  8. Tchoup

    août 10, 2017

    Je suis tombé sur votre site par curiosité.
    Vous avez fait vos recherches et avez exposé vos points de vue sur l’auteur et le film.

    Aux lecteurs et à vous admins, nous sommes d’accord que La vérité se trouve toute entière dans la Parole.

    Il me semble important de souligner que tous les outils (la cabane, un miracle chaque jour, les livres chrétiens, les guérisons, etc…) permettant de parler de Dieu sont utiles à ceux qui croient (et ceux qui ne croient pas) pour partager la bonne nouvelle et que les Hommes sachent que Dieu se soucie des hommes.

    Je n’utiliserai pas le terme chrétien car il est bafoué par les chrétiens.
    -> La foi sans les oeuvres et inversement, c’est stérile.
    -> Lire la Parole sans l’appliquer, c’est stérile.

    Je suis convaincu que Dieu veut libérer chaque être humain de ses prisons, de ses fardeaux, de ses faux schémas de pensées et pour cela, il peut utiliser n’importe quelle personne imparfaite ou situation. Ici, dans notre cas, la cabane peut toucher des coeurs qui sont meurtris par un deuil et leur donner un espoir (ca peut aussi marcher pour une infidélité, des paroles blessantes, etc…).

    Le film parle de la trinité, du pardon aussi que nous autres humains ne savont pas toujours mettre en pratique.

    Que le film et l’auteur sur certains points ne soient pas à l’image exacte du Dieu de la Bible… Je vous l’accorde mais personne à part Christ le connait parfaitement. => voir 1 corinthiens 13. D’ailleurs, Jésus dit clairement qu’il faut aimer Dieu et aimer son prochain comme soi même. Aimez vous votre prochain ?

    A tous, ayez du discernement!
    Dieu peut utiliser ce film, un miracle chaque jour, Torben, un âne, une épreuve, des disciples qui ne comprenaient pas grand chose, ce site pour se révéler. Ce qu’ils font, espérons que c’est pour la gloire de Dieu et permettre à un plus grand nombre de se rapprocher de Dieu. Chacun aura à répondre de ses actes: certains grinceront des dents dixit Jésus.

    A force de critiquer tout ce qui bouge, tout devient confus pour ceux qui sont nouveaux dans la foi, ou celles qui n’ont pas assez de connaissances.
    Ce n’est que mon avis : les films grand public qui traitent de Dieu (quand ils sont bien réalisés) sont tellement RARES qu’il faudrait à mon sens les encourager.

    Nous avons tous besoin de l’Esprit Saint, afin de faire Sa volonté dans notre vie.
    Vivons par amour autant que nous le pouvons comme Christ a fait pour nous et non par destruction.
    Soyez bénis les ami(e)s!

  9. admin author

    août 10, 2017

    Bonjour Tchoup,

    Je suis d’accord que Dieu peut se servir de toute situation pour nous toucher ou nous parler. Cependant il ne faut pas oublier un paramètre : Satan essaie aussi et constamment de nous détourner de Dieu. Nous sommes appelés à être vigilant pour ne pas nous laisser détourner.

    “Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.” Matt 24 v 11, pour donner juste un exemple.

    Nous devons donc examiner si ce qui nous est présenté est de Dieu ou pas.

    C’est en particulier les personnes qui sont nouvelles dans la foi et/ou qui ont peu de connaissance de la Parole qui ont besoin d’être averties que “tout ce qui brille n’est pas de l’or”.

    L’amour pour les autres c’est aussi les avertir des dangers.

  10. Fabienne

    août 11, 2017

    J’ai lu et vu le film la cabane, que je trouve intéressant. Ce qui m’amène, ainsi que vos commentaire à confondre certaines choses avec la parole de Dieu.

    Certes l’auteur n’est pas parfait, mais qui sommes-nous pour le juger? nous ne sommes pas parfait non plus, nous prononçons aussi des hérésies consciemment ou pas et nous avons eu aussi besoin de l’intervention de Dieu pour grandir et avancer.

    D’être averti par nos frères et sœur est bon. Je crois aussi que le plus important est de lire, étudier la parole de Dieu, de laisser Dieu faire son chemin avec nous.
    Ecoutons et mettons en pratique les avertissements que Dieu nous enseigne par Sa parole, oui des faux prophètes et fausses doctrines se magnifeste de plus en plus. Et pourtant ils croient être sincère devant Dieu.

    Prions et aimons-nous (ça ne signifie ne pas adhérer à tout) les uns pour les autres et restons le regard fixé sur Jésus. C’est auprès de Dieu et lui seul que nous rendrons des comptes.

    Shalom

  11. Graine

    août 22, 2017

    Bonjour,

    Je suis arrivé sur ce site après avoir vu le film. Je réagis à des remarques qui ont été faites.

    Je remarque à propos du salut universel que personne apparemment ne prend en compte l’hypothèse selon laquelle Dieu nous pardonne mais que nous devons aussi nous pardonner à nous-mêmes et ne pas nous juger nous-mêmes dignes d’être condamnés. Et là, il y a du chemin ! En d’autres termes, Dieu peut nous pardonner mais acceptons-nous son pardon et arriverons-nous à nous pardonner à nous-mêmes ?

    Dire que Christ vit en nous n’est pas New-âge, c’est marqué noir sur blanc dans la Bible par exemple dans Galates 2:20 ou Jean 14:20. Que cela ait été récupéré par le New-âge n’ôte pas le caractère biblique de la chose.

    Enfin, sur le “Mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné” que Jésus prononce sur la croix j’ai toujours été curieux du fait que personne ne souligne que c’est la citation du verset 1 du psaume 22 qui prophétise sa propre mort ! Il y a quand même ici matière à s’interroger sur le sens véritable de cette parole.

    Certes le film joue sur certaines facilités et la mise en scène est parfois un peu trop larmoyante mais il délivre certains messages essentiels:
    – Dieu est amour et ne veut pas le mal
    – Pardonner libère celui qui pardonne, c’est une victoire sur le mal
    – Juger détruit surtout lorsque nous n’avons qu’une vue partielle des choses
    – Dieu est simple et facile d’accès, le principal obstacle sur le chemin est nous-même
    – Vivre Dieu est la même chose que le connaître : aimez vous…

    Soyez tous encouragés,

    • admin author

      août 22, 2017

      Bonjour Graine,

      Dans l’article il est écrit que Young considère que Christ est en chacun, ce qui n’est pas ce que la Bible dit. Les passages que vous citez s’adressent à des enfants de Dieu. Evidemment comme Young considère que tous les humains sont sauvés, il n’y a pas de différence. Tous sont enfants de Dieu selon lui.

      Vous indiquez être étonné que personne n’aie fait le lien avec le Psaume 22, mais j’ai souvent entendu ce lien, à juste titre. Il est d’ailleurs intéressant de relire Esaïe 53, aussi un passage prophétique, bien décalé par rapport à beaucoup d’enseignements actuels.
      Il est difficile à comprendre avec nos raisonnements humains, mais c’est néanmoins la Parole de Dieu.

      Concernant le pardon, l’important est que Dieu nous pardonne. Si nous ne nous pardonnons pas, c’est dommage, mais c’est moins grave que de se pardonner mais de ne pas s’intéresser au pardon de Dieu.

      • Graine

        août 24, 2017

        Cher Admin,

        Merci pour vos réponses.

        Christ est bien en nous mais si nous ne l’acceptons pas il est clair qu’il ne se révèlera pas. Etre une graine ne garantit pas de devenir un arbre même si toute graine contient en soi un arbre.

        Pour Esaïe 53 c’est pour moi une prophétie de la croix.

        Enfin, je me permets d’insister sur le pardon. Bien sûr il faut accepter le pardon de Dieu. Mais je laisse chaque lecteur réfléchir à ceci : s’il est fait à l’image de Dieu et qu’il ne se pardonne pas à lui-même cela veut dire qu’en réalité il n’accepte pas le pardon de Dieu.

        De même, si nous devons nous juger nous-mêmes en pleine vérité, il faut mieux se voir avec les yeux de Dieu et se pardonner soi-même pour ne pas subir son propre jugement. Je sais que ce n’est pas la compréhension classique du jugement mais si nous sommes enfants de Dieu et que ” le Père ne juge personne, tout jugement à été remis au fils” (Jn 5:22) cela indique que c’est bien possible.

        Ce film ne prêche certes pas l’évangile mais il pose des questions que beaucoup se posent. Il a au moins le mérite de faire réfléchir chacun sur ces points et ce n’est pas si mal.

        • admin author

          août 24, 2017

          Chère Graine,

          Je n’ai pas connaissance de passage biblique pour soutenir le fait que Christ serait en chacun, mais qu’il ne se révélerait que si nous l’acceptons. Je ne pense pas que ce soit le cas.

          Nous sommes d’accord, Easïe 53 est une prophétie de la Croix, qui nous révèles des aspects de la relation “Père-Fils”, qui ne vont pas dans le sens de Young qui prétend que Dieu-Père était avec Dieu-Fils sur la Croix.

          Nous passerons tous par le jugement, mais ce seront nos oeuvres qui seront jugées, sans influence sur notre salut. Quelques versets :

          “Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.” 2 Corinthiens 5:10

          “Si l’oeuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’oeuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.”
          1 Corinthiens 3:14-15

          “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.” Romains 8:1

          “Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ.” Romains 5:1

          En ce qui concerne le pardon, je vous rejoints sur ce point : nous devons accepter le pardon de Dieu. S’il nous pardonne qui peut encore nous condamner ? On peut effectivement se poser la question : si nous ne nous pardonnons pas, avons-nous accepté le pardon de Dieu ?

          Mais si nous nous pardonnons sans avoir accepté Christ ? Par exemple un criminel qui ne ressent aucun remord. Il ne se sent pas coupable (il estime par exemple que la vengeance est normale), mais il n’est pas sauvé pour autant.

          Dans son commentaire ci-dessous, MAG le relève bien : se pardonner soi-même ne sauve pas.

          • Graine

            août 24, 2017

            Cher Admin,

            Je précise deux points seulement et je m’arrêterai là car mon but est seulement de faire méditer chacun et non d’ouvrir un débat théologique.

            1) Christ se révèle comme une conséquence de la nouvelle naissance.

            D’abord, nous sommes appelés à renaître:
            Éphésiens 4:22-24
            Jean 3 :7
            Éphésiens 2:15
            Colossiens 3:10

            Ensuite, Christ vit en nous…
            Galates 2:20
            Jean 14:20
            Colossiens 1:27
            Romains 8:10-11

            …de la même façon que Dieu vivait dans Jésus
            Jean 10:38
            Jean 14: 10-11
            Jean 17:21-23

            2) Je pense qu’il est impossible de se pardonner soi-même sans avoir accepté Christ c’est-à-dire sans avoir reçu le pardon de Dieu. Un criminel sans remords s’excuse lui-même, ce n’est pas du pardon. Le pardon implique la conscience d’une faute.

            Mais trop souvent on pense qu’être pardonné par Dieu suffit à ce qu’on se pardonne soi-même. Je ne crois pas que l’un découle automatiquement de l’autre.

            Dans une grâce nous évitons la condamnation (cf Romains 8:1) mais la grâce n’efface pas le remord.

            Au final, le fait que ces questions appellent une discussion et une réflexion montre qu’elles ne sont pas si évidentes que cela.

            “Le chemin du pardon” (The Shack) a au moins le mérite de lancer le débat.

            Meilleures pensées,

  12. MAG

    août 22, 2017

    Et la repentance ? Jésus comme seul chemin ? Se pardonner à soi-même est certes nécessaire… Mais ce n est pas cela qui sauve. 😏 je crois qu ilne s agit pas de juger un film ou de juger une personne, l auteur… Mais de mettre toute chose à la lumière de La Parole… Les apôtres n auraient d ailleurs jamais validé un faux évangile. Ce film raconte une belle histoire, avec de belles valeurs…mais pas l Evangile.

  13. MAG

    août 22, 2017
  14. Krysdel

    août 25, 2017

    Je lis tout ceci et suis quelque peu “atterrée” de voir comment un simple roman peut faire couler d’encre chez les Chrétiens… N’avons -nous pas lu dans la Parole de Dieu cette exhortation : ‘Ne discutez pas sur les opinions’ ? (Romains 14:1)
    “Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu’elles font naître des querelles.” :2 Timothée 2:23, 2 Tm. 2:14-16
    “Qu’on évite les disputes relatives à la loi… “Tite 3 : 9

    Atterrée de voir aussi que nous jugeons si facilement si celui-ci ou celui-là est digne d’être appelé Chrétien . Avons-nous oublié que nous ne sommes pas appelés à “trier l’ivraie du bon grain, mais que ce sera le travail des anges” ? Matthieu 13 : 30 et 39.

    Alors que nous sommes appelés à dire les merveilles de Dieu, qui fait pleuvoir sur les bons et les méchants, à témoigner de Son action en nous et autour de nous.. Voilà que les enfants du Seigneur passent leur temps à polémiquer sur ce que nous devons faire de l’Ivraie… (si Ivraie il y a.. ) et à dire à leurs frères “ne fais pas, ne prends pas, ne touche pas !” (Colossiens 2 :21…). Est-ce là notre rôle d’ambassadeurs pour Christ ?

    “Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même,
    en n’imputant point aux hommes leurs offenses,
    et il a mis en nous la parole de la réconciliation.
    Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ,
    comme si Dieu exhortait par nous;
    nous vous en supplions au nom de Christ :
    Soyez réconciliés avec Dieu !” 2Cor.5 :19-20

    • Michel

      août 25, 2017

      C’est intéressant de lire les versets suivants de Timothée pour costater qu’il est aussi question de redresser avec douceur les adversaires ! pour les amener à la REPENTANCE !!!

      23 Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu’elles font naître des querelles.

      24 Or, il ne faut pas qu’un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience;

      25 il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité,

      26 et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté.

      Avec mes fraternelles salutations.

    • admin author

      août 25, 2017

      Bonjour Krysdel,

      Tout d’abord il ne s’agit pas d’un simple roman, mais de la théologie de Young (présentée sous forme d’un roman).

      Il faut aussi distinguer les discussions sur des questions de détail : peut-on manger de la viande ou pas, par exemple selon le texte de Romains 14:1 que vous citez.

      Il faut également distinguer le comportement individuel de chacun, qui est de la responsabilité de son Maître.

      Mais lorsque nous faisons face à un enseignement, alors nous devons l’examiner et si nécessaire le rejeter.

      Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.
      Matt 7 v 15

      Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.
      Col 2 v 8

      Si nous acceptons tout sans rien examiner à la lumière de la Parole de Dieu, alors comment pouvons-nous suivre les enseignements de ces versets ?

      Aimer notre prochain c’est lui dire la Vérité. Lui dire qu’il est pécheur et qu’il doit se repentir et accepter le pardon de Dieu, par Jésus-Christ. Que Christ est le seul chemin.
      Ce n’est pas lui dire : tu es super, continue comme ça, de toute manière chacun est sauvé.

      C’est le sens du dernier verset que vous mentionnez : nous vous en supplions au nom de Christ, Soyez réconciliés avec Dieu !” 2 Cor.5:20

      Remarquez la force du propos : nous vous en supplions.

      Pourquoi Paul supplie-t-il ? Car il connaît le destin de ceux qui ne seront pas réconciliés avec Dieu, il sait que tous ne partagerons pas l’Eternité avec Dieu.

  15. PAG

    octobre 12, 2017

    Bonjour,
    je suis reconnaissant à notre Seigneur pour les réponses sages qu’il a donnée par notre “frère admin”.
    Je n’ai pas lu le livre “La cabane”, ni regardé le film, et je ne vais pas le faire. Mais je voudrais juste encore vous soumettre la réflexion suivante: qu’est-ce que l’épître aux Galates?
    Pourquoi Paul a-t-il écrit cette épitre? Pour quel sujet Dieu a-t-il réservé un livre entier de sa précieuse Parole?
    C’est pour contrer une fausse doctrine! Une doctrine qui consistait à ajouter des éléments de la loi à l’œuvre parfaite de Christ, autrement dit qui revenait à considérer que l’œuvre du Seigneur à la croix était insuffisante. Ecoutons le ton angoissé de l’apôtre Paul: “quand nous-mêmes, ou un ange venu du ciel vous évangéliserait outre ce que nous vous avons évangélisé, qu’il soit anathème” (ch.1: 8) ou: “O Galates insensés, qui vous a ensorcelés?” (ch. 3: 1).
    Nous considérerions peut-être qu’une fausse doctrine disant que “la résurrection a déjà eu lieu” est secondaire. Pourtant la Bible en parle comme une doctrine qui “renverse la foi de quelques-uns” (2Tim 2: 18).
    Que dire lorsqu’on affirme que tous seront sauvés et qu’il n’est donc pas besoin de se repentir? Ou lorsqu’on touche à ce que Dieu nous révèle sur Lui-même?!
    L’erreur est bien plus dangereuse lorsqu’elle est mêlée à la vérité. Que le Seigneur nous garde fidèle à sa Parole!
    Fraternellement.

Partagez vos pensées

English