Bill Johnson s’exprime sur quelques controverses liées à Bethel

Partagez cette page :

Bill Johnson s’est récemment exprimé au sujet de quelques-unes des très nombreuses critiques à l’égard de Bethel Church.  Nous estimons utile d’en parler.

Charismanews.com, site d’informations chrétiennes, présente cet interview sous le titre « Bill Johnson répond à des questions percutantes au sujet des controverses liées à Bethel ».  Il faut d’emblée dire que l’interview est loin d’être « à charge ». Au contraire, il semble plus être l’occasion de présenter le nouveau livre de Bill Johnson « God is Good », tout en blanchissant Bethel des critiques à son égard. L’entretien est mené par Michael Brown, qui a fait des exercices similaires par exemple avec Benny Hinn. Dans cet entretien avec Bill Johnson, Michael Brown précise qu’il traite rapidement les questions liées à la controverse afin de laisser du temps pour présenter le livre.

Au cours de cet interview Michael Brown aborde trois sujets :

  • Le péché et la repentance qui ne transparaissent pas des enseignements de Bethel Church
  • La description que fait Jenn Johnson du Saint-Esprit. Jenn est pasteur à Bethel et belle-fille de Bill Johnson. Elle  présente le Saint-Esprit comme suit  «il est amusant, je le vois comme le génie d’Aladin ». Elle l’a aussi décrit comme « sneaky » et dit qu’il est « bleu ». Il faut préciser que « sneaky » veut dire « se faufiler », comme un serpent qui se dit « snake » en anglais.
  • Le « grave sucking » ou la recherche d’onction sur les tombes

Evidemment il y a beaucoup d’autres choses qui sont reprochées à Bethel Church, mais prenons connaissance de que dit Bill Johnson à propos de ces trois sujets.

Le péché et la repentance

Michael Brown interpelle Bill Johnson au sujet d’une vidée dans laquelle Eric Johnson (un fils de Bill), pasteur à Bethel,  déclare que l’humain naît bon, ce qui évidemment est une hérésie.

Qu’en est-il donc du péché ? Dans l’interview Bill Johnson répond que le péché existe et que la repentance est nécessaire. Ce que son fils aurait voulu dire, c’est qu’il faut honorer chacun car chacun a été créé à l’image de Dieu.

Nous ne pouvons que saluer le fait que Bill Johnson reconnaisse que l’homme est pécheur et a besoin de repentance. C’est réjouissant.

Dans le sermon qui a fait polémique, Eric Johnson dit ceci :

« Tout système fondamentalement et théologiquement doit débuter par le concept et l’idée que les gens sont fondamentalement bons et veulent faire le bien. Même s’ils ne sont pas sauvés. Nous devons partir de ce principe. »

Il dit également dans le même sermon :

« Nous devons ajuster la perspective que nous avons des personnes. Nous devons réaliser que les humains sont bons et qu’ils veulent faire le bien ».

Deux mois plus tard, il a repris cet enseignement, visiblement suite aux critiques soulevées par le précédent.  Dans ce message il explique que des personnes non-converties, même athées,  peuvent faire du bien et même plus que certains chrétiens. Il dit également que même si l’on fait tout le bien possible, sans Jésus nous ne pouvons accéder à la droiture (righteousness). Mais en confessant Jésus,  nous parvenons à la droiture en raison de la foi.

Il n’y a cependant aucune mention de repentance.

Mais si Bill Johnson, lui, reconnaît que l’homme a besoin de repentance, qu’est la repentance pour Bill Johnson ?

Voici ce qu’il en dit dans son livre « The Supernatural Power of a Transformed Mind » (littéralement : La Puissance surnaturelle d’un esprit transformé) :

« Renouveler l’esprit commence par la repentance. C’est la porte pour retourner à notre mission initiale sur la terre. Jésus a dit « Repentez-vous car le Royaume de Dieu est proche ». Pour beaucoup de chrétiens, se repentir signifie avoir un autel où les gens vont et pleurent pour se mettre en ordre avec Dieu. C’est une expression légitime de la repentance, mais ce n’est pas ce que le mot « se repentir » signifie. « Re » signifie retourner. « Pent » c’est comme le penthouse, l’étage supérieur d’un bâtiment. Se repentir signifie donc retourner à la perspective de Dieu sur la réalité. Et dans cette perspective il y a un renouveau, une réformation qui affecte nos émotions et chaque partie de nos vies… »

Dans son livre « When Heaven Invades Earth », nous retrouvons quelque chose de similaire :

« Le focus de la repentance est de changer notre pensée jusqu’à ce que la présence de Son Royaume remplisse notre conscience »

Donc lorsque Bill Johnson reconnaît que l’homme a besoin de se repentir, c’est à ceci qu’il se réfère.

Il semble donc que ce soit plus « voir avec la perspective de Dieu » et/ou « changer notre pensée pour que notre conscience soit remplie de la présence de Son Royaume » que de se détourner du péché pour se tourner vers Dieu :

« comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir. » 1 Thess. 1 v9-10

Nous devons réaliser que nous sommes sur la mauvaise voie, dans le péché, et prendre le bon chemin.

La repentance est indispensable :

Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. Luc 13 v 3

Seul le Saint-Esprit peut produire cette conviction de péché :

Et quand le Saint-Esprit sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. Jean 16 v 8-11

Le Seigneur Jésus nous dit :

Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire; Jean 6 v 44

Mais il faut alors accepter que nous sommes pécheurs, demander pardon à Dieu et changer de comportement. Il ne s’agit pas de “remplir notre conscience par la présence du Royaume de Dieu”. L’apôtre Paul écrit :

j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance. Actes 26 v 20

Pour ceux qui savent l’anglais voici un très bon article sur la repentance selon Bill Johnson.

Description du Saint-Esprit par Jenn Johnson

Dans cette vidéo et celle-ci disponibles sur Youtube, on voit Jenn Johnson décrire le Saint-Esprit. Elle le présente comme suit :

« Je vois le Saint-Esprit comme le génie d’Aladin, et il est bleu et il est amusant  – il se faufile – … »

A relever qu’elle emploie l’adjectif « sneaky » (se faufile) qui vient de « snake » (le serpent). Il y a donc matière à être particulièrement choqué. Jenn Johnson a donné ces descriptions à de nombreuses reprises (voir le montage de la première vidéo – au moins deux occasions – et la deuxième vidéo, encore une occasion).

Nous vous invitons à regarder la première vidéo (1 minute 26), même si vous ne comprenez pas l’anglais. Son attitude en dit aussi long.

Qu’en dit Bill Johnson ?

Il explique que lui n’utiliserait pas ces termes et que ce sont des faits anciens. Il précise en avoir parlé avec elle et que depuis c’est réglé.  Tant mieux !

Il est juste dommage et incompréhensible que ces vidéos soient encore sur Youtube. Le deuxième clip est posté par Bethel, donc ils peuvent le supprimer quand ils veulent et ils devraient le faire.

Recherche d’onction sur les tombes

Kris Vallotton avait déjà publié, en réponse à ces accusations, un article sur ce sujet. L’article est contradictoire car Kris Vallotton dit au début qu’il n’avait jamais entendu parler de « grave sucking » jusqu’à quelques mois auparavant. Mais un peu plus loin il écrit qu’il s’agissait d’une plaisanterie qui durait depuis des années au sein de Bethel.  Pour le reste la position qu’il prend dans l’article en question est correcte, dans le sens qu’il réfute que l’on puisse recevoir l’onction de personnes décédées.

Admettons, pour l’exercice, que tout ne soit qu’un « coup monté », une plaisanterie. Il n’en demeurerait pas moins que comme ce n’est pas communiqué clairement comme tel,  dès lors de nombreuses personnes sont induites en erreur. C’est pour le moins une mauvaise plaisanterie.

Dans l’interview de Michael Brown, Bill Johnson confirme que Bethel Church n’enseigne pas qu’il faut aller chercher l’onction sur les tombes, ce qui est réjouissant.

Il précise cependant qu’il a reçu de Dieu qu’il faut honorer les prédécesseurs (ceux  qu’il considère comme des grands hommes de foi)  et que si nous les honorons Dieu peut libérer à nouveau la même onction. C’est un discours qu’il tient régulièrement et c’est la raison pour laquelle il construit un musée du Réveil, qui présentera des reliques ayant appartenus par exemple à Kathryn Kuhlman. Dieu lui a dit qu’il recevra alors leur onction. Bill Johnson attend donc de recevoir l’onction des personnes qu’il honorera dans son musée.  Il ne s’agit pas d’aller sur les tombes ici, mais le concept nous semble similaire.

Bill Johnson a aussi écrit ceci dans le livre « Physics of Heaven » :

« Il y a des onctions, des manteaux, des révélations et des mystères qui sont restées « couchés » non-réclamés, littéralement où ils ont été laissés*, parce que la génération qui marchait en eux ne les a jamais transmis. Je crois qu’il est possible pour nous de récupérer les onctions, la connaissance, des domaines de Dieu qui ont été en friche pendant des décennies tout simplement en choisissant de les réclamer et de les pérenniser pour les générations futures.» (Davis, 2012) Physics of Heaven – Bill Johnson

*mise en évidence par l’auteur de cet article

Bill Johnson enseigne donc que des onctions sont uniques et qu’elles se transmettent. Il est possible de les récupérer là où elles ont été laissées (où d’autre que là où la personne qui la « détenait » est décédée ?).

Que penser aussi de cette déclaration de Cal Pierce (ancien de Bethel et fondateur des Healing Rooms) :

« C’est  le 22 juillet 1999 que nous avons creusé  à nouveau les puits de guérison et ouvert les chambres de guérison à Spokane, Washington. Les puits de guérisons de John G. Lake attendaient d’être creusés à nouveau depuis son décès en 1935*. Je savais que cette œuvre était disponible pour l’entier du corps de Christ, le focus doit venir d’un homme et du Saint-Esprit. »

*mise en évidence par l’auteur de cet article

Plus loin Cal Pierce écrit :

« Où se trouve* le Saint-Esprit, Son onction est disponible pour chaque croyant ».

*mise en évidence par l’auteur de cet article

Il faut donc comprendre que l’onction est disponible à un endroit précis. Cal Pierce explique qu’il est allé prier tous les mois sur la tombe de John G. Lake, durant un an, jusqu’à ce que le Seigneur lui indique qu’il devait ouvrir une chambre de guérison à l’endroit même où Lake exerçait. Petite ironie, Pierce a cru durant plusieurs années qu’ils étaient dans la maison de Lake, avant d’apprendre qu’elle avait été détruite et reconstruite il y a fort longtemps. C’était donc le même emplacement, mais pas la même maison.

Une fois de plus nous retrouvons le concept qu’il y a des onctions qui seraient liées à une personne et qui se transmettent. Elles sont semble-t-il laissées là où était la personne, et il faut repartir de là pour aller plus loin.

L’onction selon la Bible

C’est un vaste sujet. Néanmoins il faut clairement distinguer l’Ancien et le Nouveau Testament.

L’onction, oindre, consiste à appliquer une huile sur une personne ou une chose. Dans certains cas cette onction était accompagnée d’un pouvoir divin.

Dans l’Ancien Testament l’onction était réservée aux sacrificateurs, aux rois et à certains prophètes, ainsi qu’aux lépreux.

Quelques références biblique : Ex. 30 v 25-33; 1 Sam. 10 v 1 et 1 Rois 1 v 39; 1 Rois 19 v 16; Lév 14 v 17.

Lorsqu’un roi décédait, le suivant était oint par un sacrificateur ou un prophète. Mais nous avons aussi l’exemple de David, qui a été oint du vivant de Saül.

Des objets étaient aussi consacrés de cette manière. Ceci n’est plus d’actualité dans la Nouvelle Alliance, bien que certains le pratiquent encore.

Dans le Nouveau Testament, depuis la Pentecôte, l’onction du Saint-Esprit est pour tous les croyants nés de nouveau.

« Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. »  1 Jean 2 v 20

« Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés. »   1 Jean 2 v 27

Ensuite il y a des dons de l’Esprit-Saint, différents pour chacun :

« Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. »  Romains 12 v 6-8

« Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; diversité de ministères, mais le même Seigneur; diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. » 1 Cor. 12 v 4-11

La recherche de l’onction sur les tombes est-elle une pratique avérée ou juste une plaisanterie ?

En ce qui concerne la pratique d’aller rechercher cette onction sur les tombes, ce n’est pas une plaisanterie.

Par exemple Benny Hinn (qui figurait en tête de liste des « amis de Bethel » sur le précédent site de Bethel Church) a déclaré qu’il se rend régulièrement sur la tombe de Kathryn Kuhlman et qu’il y ressent une onction particulière.

John Crowder, ami des Johnson, enseigne clairement cette pratique. Il accueille de nombreux étudiants de Bethel dans ses cours. Voir cette vidéo de John Crowder .

D’autre part plusieurs magazines charismatiques ont dénoncés ces pratiques :

Autres ressources :

  • cette vidéo, sur laquelle des étudiants de Bethel, mais aussi une leader de Bethel, sont identifiés, enseignent ce concept d’onction à rechercher sur les tombes,
  • de multiples photos d’étudiants de Bethel couchés sur des tombes,
  • des photos de Beni Johnson (épouse de Bill et pasteur Senior) couchée sur la tombe de C.S. Lewis ou enserrant la tombe de Charles Finney,

Ces pratiques sont donc avérées.

Bethel prêche-t-elle ceci ?

Les différents exemples d’enseignements de Bethel ci-dessus indiquent qu’ils considèrent :

  • qu’il y a des onctions particulières,
  • que ces onctions se transmettent d’une personne à l’autre, aussi (ou exclusivement ?) après la mort,
  • qu’on on peut « récupérer » ces onctions là où elles ont été laissées.
  • qu’on peut les « récupérer » en honorant ceux qui les détenaient (idolâtrie ?). Ceci fait penser à la vénération des saints.

De là, le pas à franchir pour aller les chercher sur les tombes n’est pas bien grand.

Peut-être que Bill Johnson ne le franchit pas, mais sa femme, des leaders de son églises et des étudiants semblent le franchir.

Partagez cette page :

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles

Vous serez ainsi informé des nouveaux articles. Vous ne recevrez pas plus de 2 mails par mois et pourrez vous désabonner en tout temps.

26 octobre 2016 admin Nouvelles 11 Comments

11 Comments

  1. admin author

    novembre 8, 2016

    Bonjour,
    Effectivement la théologie de Bill Johnson est centrée sur l’humain.Comme il flatte les gens et leur propose le paradis sur terre (évangile de la prospérité et dominionisme) beaucoup accueillent ce message à bras ouverts.
    .

  2. MAG

    novembre 20, 2016

    Oui merci pour vos commentaires… Qui snt vraiment pertinents… Oui c’est exactement ce qui se passe… C est tragique. Bien en Christ

  3. MAG

    novembre 20, 2016

    Une secte malheureusement. Et oui il fait bon de ne pas y être attrapés… Quelle paix. Mais quel chagrin pour ceux qui s’y font prendre et que l’on aime. quel gâchi… Bien en Christ

  4. Isalyne

    novembre 29, 2016

    Bonjour Rebecca, Je veux te laisser ce verset que j’ai reçu pour mes enfants : Esaïe 43 : 5 à 7.
    5 Ne crains point, car je suis avec toi; je ramènerai ta postérité de l’Orient, et je te rassemblerai de l’Occident. 6 Je dirai à l’Aquilon: Donne! et au Midi: Ne retiens pas! Amène mes fils des pays éloignés, mes filles du bout de la terre; 7 Tous ceux qui sont appelés de mon nom, que j’ai créés pour ma gloire, que j’ai formés et que j’ai faits!
    Je suis réconforté par rapport à ça. Nous sommes ses enfants et le Seigneur à travers nous qui l’aimons, aime nos enfants plus que nous même.

  5. Anonyme

    décembre 15, 2016

    Rebecca… pourquoi dites-vous “moi, ancienne chrétienne…..” ? Ce n’est pas dans les paroles d’un homme ni d’un mouvement que vous avez reçu le salut par la foi. Retenez l’encouragement d’Ysaline en novembre et gardez les yeux simplement fixés sur Jésus ! Oui, dénonçons ce qui est faux, mais ne laissons pas l’ennemi gagner du terrain par le chagrin, la peine ou la déception de voir même nos amis chrétiens les plus proches, partager les pensées de l’un ou de l’autre “orateur du moment”. La Bible nous a averti que ces choses arriveront, restons vigilants, mais ne nous laissons pas terrasser. Demeurez dans LA FOI telle que reçue au travers des Ecritures. Soyez consolée, restaurée et bénie.

    • Martine

      décembre 15, 2016

      Je n’ai pas trouvé où mettre mon prénom. L’Anonyme de ce 15 décembre, c’est Martine

      • Martine

        décembre 15, 2016

        OK Rebecca, je comprends mieux et oui prions pour toute notre jeunesse qui est la proie et plaçons-la sous la protection de notre Dieu !

  6. Anonyme

    mars 13, 2017

    Merci à ce site qui m’a permis de comprendre d’où venaient tous les dysfonctionnements de l’église où j’allais. Attention au réseau RNC (nouvelle connexion), le président, Mr Potenti, est ambassadeur français de la coalition mondiale des apôtres issu du mouvement de la “nouvelle réforme apostolique”!! Paul nous avait prévenus que viendrait un temps où beaucoup seraient séduits par de fausses doctrines, et s’entoureront d’une foule de docteurs selon leurs désirs. Il dit aussi: “vous les reconnaîtrez à leurs fruits”. Effectivement, quand on cueille une communion fraternelle quasi vidée, une compassion et un amour qui n’ont plus le temps ni le lieu de pouvoir s’exprimer, on se demande si l’arbre contient toujours le cœur de Christ, qui nous rappelait que le commandement le plus important est d’aimer Dieu et notre prochain. Je dénonce l’hérésie de la nouvelle réforme apostolique qui glorifie l’Homme, le “Royaume” et l”Esprit”.

    • PATRICIA

      septembre 28, 2017

      Effectivement, quand on cueille une communion fraternelle quasi vidée, une compassion et un amour qui n’ont plus le temps ni le lieu de pouvoir s’exprimer, on se demande si l’arbre contient toujours le cœur de Christ, qui nous rappelait que le commandement le plus important est d’aimer Dieu et notre prochain…. WAOUHHH ENFIN D’AUTRES CHRETIENS QUI VOIENT COMME JE VOIS…Rassurant
      Ne jouons plus à l’église, RETOURNONS AU COEUR DE DIEU !!!
      GOD BLESS à TOUS
      Patricia

  7. Anonyme

    mars 13, 2017

    Je constate malheureusement, par le biais de mes amis chrétiens dans le monde entier, de plus en plus d’églises avec des prédications sans référence à la Bible et où les études bibliques sont remplacées par des groupes de maison : on met de côté la Parole et on se caresse mutuellement dans le sens des poils. Les activités se multiplient pour nous voler le temps que nous pourrions passer avec notre Créateur. Veillez et priez, résistez !

  8. Roland

    octobre 5, 2017

    Oui, s’intéresser à l’autre, à ses besoins, préoccupations, rend l’église accueillante mais le constat est là, une fois que son égo est satisfait reste-t-il du temps pour la ‘persévérance dans l’enseignement…Act.2/42 basé sur le ‘fondement des apôtres’ et non sur les sujets qui font la une?
    Une prédication d’une demi-heure par semaine comme antidote à l’esprit du monde est-ce suffisant?
    Comment se fait-il que tant de chrétiens ne voient pas les pièges que tend celui qui se déguise en ange de lumière? On fait dire à la Bible ce qu’on veut, si encore on la cite.
    Allez, l’évangile est aussi prêché et je m’en réjoui mais après avoir étudié la théologie de ses leaders, je déconseille les églises Béthel. N’est-ce pas aussi le rôle d’un responsable d’église?

Partagez vos pensées

English