Parole de Foi / Word of Faith

Partager cette page : 

Le mouvement « Word of Faith » prône la puissance de la foi par la proclamation. En proclamant les promesses de Dieu, en accord avec la Parole, on obtient ce qu’on demande. Ils se basent sur Marc 11 v 22-23 « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais qu’il croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir ».

Ils enseignent qu’à la croix le croyant a obtenu la restauration complète « corps – âme – esprit ». De ce fait à la croix le croyant a obtenu le salut, la guérison physique et il est également délivré de la pauvreté. Les versets cités sont Esaïe 53 v 5 : « Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ces meurtrissures que nous sommes guéris » ainsi que Matthieu 8 v 17 : « afin que s’accomplisse ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités et s’est chargé de nos maladies ».

La prospérité

Le mouvement enseigne que Dieu veut que les croyants aient des finances florissantes, de même qu’Il veut qu’ils soient en bonne santé, aient de bons mariages et de manière générale soient prospères.

La souffrance vient de Satan, pas de Dieu. L’idée que Dieu utilise la souffrance pour notre bien est une tromperie de Satan et est contraire à la Parole de Dieu.[i] (Bill Johnson, Face to Face with God).

Si quelqu’un n’est pas prospère, c’est qu’il a donné autorité sur sa vie à Satan. Dieu ne va jamais agir sans que nous l’invitions à le faire.

Jésus Christ à la croix nous a délivrés non seulement du péché, mais de la maladie et de la pauvreté.[iii] (Bill Johnson).

Selon ce mouvement, Jésus et les apôtres étaient riches. Ils avancent les éléments suivants :

  • Apparemment Jésus a voyagé 3 ans sans travailler.
  • Jésus et les apôtres possédaient des maisons.
  • Jésus avait un trésorier (Judas).
  • Jésus était en contact avec les hautes sphères de la société.
  • Les apôtres avaient apparemment des activités d’indépendants.

Voici une vidéo en anglais, dans laquelle Georgian Banov prêche à Bethel Church. Il explique que Dieu veut annuler les dettes de chacun, puis il annonce aussi que la volonté de Dieu est que chacun ait une grande maison, plus grande que le minimum. C’est un exemple de ce que l’on appelle l’évangile de prospérité, qui est entre autre prêché à Bethel Church.

Petits « dieux »

Beaucoup mettent une emphase sur le fait que le croyant est fils de Dieu en utilisant des phrases style « petits dieux ».

Par exemple Kenneth Hagin écrit

« Dieu nous a fait dans la même classe d’êtres que Lui »[i]. En se convertissant on devient une incarnation de Jésus de Nazareth.

Kenneth Copeland a lui dit :

« Vous n’avez pas un dieu en vous, vous êtes dieu »[ii].

 Jésus est mort spirituellement

A la croix, Jésus n’est pas seulement mort physiquement, mais aussi spirituellement. Certains, comme par exemple Bill Johnson de Bethel Church indiquent que Jésus est « né de nouveau » lors de la résurrection. Il est né une première fois de Marie, puis une deuxième fois à la résurrection. Bill Johnson précise que de ce fait Jésus est le premier « né de nouveau » (born again)[4].

Par la prière nous autorisons Dieu à agir

Ils semblent penser qu’au lieu que l’homme soit au service de Dieu, c’est Dieu qui est au service de l’homme :

« La prière est l’homme donnant la permission à Dieu d’intervenir dans les affaires terrestres… Dieu ne peut rien faire sur terre, Dieu n’a jamais rien fait sur la terre sans qu’un humain lui ait donné accès… Il ne peut faire que ce que vous lui permettez de faire »[5]Myles Munroe avec Benny Hinn.

« Dieu a la puissance de prendre la vie, mais il ne peut pas.  Il ne le fera pas. Il est lié. Il ne peut. Il dit que la mort et la vie sont dans les pouvoirs de quels fils ? Vous. Vous êtes prêt pour ceci ? Vous voulez quelque chose qui va faire sortir vos lumières ? Vous décidez quand vous vivez. Vous décidez quand vous mourez ».[6]Jessie Duplantis

La puissance de la proclamation

Ils pensent que nos paroles ont le pouvoir de créer, en se référant à Proverbes 18 v. 21 : La mort et la vie sont au pouvoir de la langue. C’est un « remake » de la méthode Coué : « Ce qui suit ces deux simples mots « Je suis » déterminera quel genre de vie vous aurez… Je suis jeune, je suis en bonne santé, je suis prospère… ce qui suit ces deux mots va arriver (is going to come looking for you) ».[7] Joel Osteen

Partager cette page : 

[i] Kenneth E. Hagin, Zoe : The God-Kind of Life (Kenneth Hagin Ministries, Inc, 1989)

[ii] Kennteh Copeland, « The Force of Love », (Teaching tape, Kenneth Copeland Ministries, 1987)

[iii] When we allow sickness, torment and poverty to be thought of as the God-ordanied tools He uses to make us more like Jesus, we have participated in a very shameful act. There is no doubt He can use them, as He is also known to be able to use the devil himself for His purposes. (He can win with a pair of twos.) But to think that these things are released into our lives through His design, or that He approved such things, is to undermine the work at Calvary. To do so one must completely disregard the life of Christ and the purpose of the Cross. None of us would say that he died for my sins but still intends that I should be bound by sin habits. Neither did he pay for my healing and deliverance so I could continue in torment and disease. His provision for such things is not figurative: it is actual. (Johnson, Face to Face with God)

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles

Vous serez ainsi informé des nouveaux articles. Vous ne recevrez pas plus de 2 mails par mois et pourrez vous désabonner en tout temps.

English