Nouvelle Réforme Apostolique

Partager cette page : 

Cette appellation a été utilisée la première fois par C. Peter Wagner. Selon lui, les fonctions d’apôtres et de prophètes qui avaient été perdues après le premier siècle ont été restaurées en 2001.

Il explique dans un article [1]   qu’il n’a fait qu’observer ce qui se déroulait et chercher à donner un nom à ce mouvement. Le premier nom qui lui est venu est « Postdenominational »     (post-dénominationnel), mais devant les oppositions d’amis qui avaient des fonctions de responsables dans des dénominations, il a choisi New Apostolic Reformation. (Wagner, 2011) 

Parmi les apôtres reconnus par le mouvement on trouve entre autres [2] (orateurs lors de conférences) :

  • Peter Wagner
  • Che Ahn
  • Rodney Howard-Browne
  • Bill Johnson
  • Heidi Baker
  • John Arnott (Toronto)
  • Lou Engel
  • Mike Bickle (International House of Prayer)
  • Todd Bentley

Parmi les prophètes (orateurs lors de conférences) :

  • Randy Clark
  • Mahesh Chavda
  • Patricia King
  • Rick Joyner

Croyances principales

  • Jésus continue de nommer des apôtres et des prophètes aujourd’hui (attention, différent des dons de l’esprit). Il s’agit d’apôtres semblables aux apôtres qui ont côtoyé Jésus, avec la même autorité et les mêmes pouvoirs (miracles). Ce sont eux qui donnent la direction aux églises et les pasteurs leur sont soumis. Les membres de l’église sont eux soumis au pasteur. Selon eux, une église ou un chrétien ne peut entrer dans sa “destinée”  que sous la direction d’un apôtre ou d’une équipe apostolique en général composée d’un apôtre et d’un prophète.Ces apôtres et prophètes bénéficient d’une relation particulière avec Dieu. Ils peuvent ainsi révéler à l’église et au chrétien ce que Dieu attend d’eux ou a préparé pour eux.Voici un article intéressant à ce sujet. Vous trouvez aussi des informations sur la stratégie de ce mouvement ici (site faisant la promotion de la Nouvelle Réforme Aposotlique), ainsi que dans l’article sur la Culture de l’Honneur.Dès le début de l’ère chrétienne certains ont voulu prendre autorité en s’auto-proclamant apôtre, dans Apocalypse 2 v 2 nous lisons :Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs.Il n’y a rien donc rien de nouveau.

 

  • La guerre spirituelle stratégique : selon eux il y a des démons qui règnent sur des régions spécifiques du monde. Ils sont appelés esprits territoriaux car ils contrôlent des territoires comme des villes et des pays. Le combat spirituel stratégique est basé sur la croyance qu’aucune avance de l’évangile ne peut avoir lieu tant que ces esprits ne sont pas chassés. Ensuite les nations entières vont répondre à l’évangile. Il en découlera selon eux un grand réveil de la fin des temps, qui verra plus d’un milliard de personnes se tourner vers Christ. Seuls les apôtres ont le pouvoir de chasser ces démons.

 

  • Le « dominionisme » : Quand Jésus est venu, Il a amené le Royaume de Dieu avec Lui et attend des chrétiens qu’ils prennent (ou reprennent) possession du monde présent des mains de Satan. Ils doivent amener la paix et la prospérité dans le monde, alors Jésus viendra pour être couronné. Voir l’article consacré à ce sujet.

 

  • La « théocratie » : lié au point précédent, les chrétiens doivent prendre le pouvoir sur sept domaines (appelés les 7 montagnes par C. Peter Wagner) :

Les 7 montagnes

  • La religion,
  • la famille,
  • l’enseignement,
  • les gouvernements,
  • les médias,
  • l’art et les divertissements,
  • l’économie.
  • Les révélations extra-bibliques : elles sont accessibles à tout croyant, mais ne doivent pas contredire la Bible, uniquement la compléter. La seule restriction est la contradiction avec la Bible, mais il n’y a nullement besoin que ces révélations s’alignent avec la Parole. La Bible est la Parole de Dieu, mais rien ne dit qu’elle ne comprend que 66 livres et elle peut donc être complétée par des révélations aux apôtres et prophètes.
  • Signes surnaturels et miracles : les guérisons, la résurrection des morts et chasser les démons accompagnent le mouvement de Dieu et sont le lot de tous les chrétiens (qui ont chacun toutes ces capacités), alors que selon 1 Corinthiens 12 il y a diversité de dons et il est donné à chacun des dons différents pour former le corps de Christ.
  • Il y a des écoles pour “apprendre” ces miracles.
  • Structure relationnelle : la conduite de l’Eglise n’a pas de structure formelle mais consiste en un alignement sur les principes du mouvement et la soumission des églises à leurs apôtres.

Pour des informations plus détaillées en français vous pouvez consulter ceci.

Comment devient-on apôtre ?

Certains apôtres de la NAR se regroupent au sein de l’International Coalition of Apostolic Leadership (ICAL) ce qui se traduit par “Coalition Internationale des Dirigeants Apostoliques”. On trouve ici le lien clair de l’adhésion de l’ICAL à la théologie de la NAR.

Cette coalition, créée en 2000, a été présidée de 2001 à 2009 par C. Peter Wagner, qui est l’initiateur de la Nouvelle Réforme Apostolique.

Si durant plusieurs années la liste des apôtre était publique, elle ne l’est actuellement plus. Voici la liste de 2008 à titre d’information. La NAR étant un mouvement idéologique, il y a bien sûr d’autres “apôtres” qui suivent la même idéologie ou des parties de celle-ci, mais sans être membre de cette coalition.

Comment devient-on membre de cette coalition ?

Il faut avoir en principe deux “parrains” qui en sont déjà membre et correspondre à la définition d’apôtre selon cette même coalition :

Un apôtre est un leader chrétien doué, enseigné, commissionné et envoyé par Dieu avec l’autorité pour établir le gouvernement fondamental de l’église, dans le cadre d’une sphère de ministère assignée, en écoutant ce que l’Esprit dit aux églises et en établissant les choses (en se conformant à l’Esprit) pour la croissance et la maturité de l’église.

Source : icaleaders.com/membership

Ils précisent que comme les apôtres exercent leur ministère de différentes manières, l’ICAL est ouverte à des apôtres “verticaux” , “horizontaux” (couvrant un territoire par exemple) ou par branche professionnelle.

L’argent règne

Bien entendu il reste une troisième condition pour être membre de la Coalition Internationale des Leaders Apostoliques : payer sa cotisation annuelle. Dans ce mouvement rien n’est gratuit.

De plus la coalition requiert que l’apôtre s’affilie à un groupement apostolique. Un tel rattachement va nécessiter en général le paiement de la dîme ou des prémices (premiers fruits) à ce groupement.

Les églises et les chrétiens doivent bien entendu aussi verser de l’argent à ces apôtres et groupements d’apôtres .

Un exemple ici, où Peter C. Wagner explique en résumé :

  • que ceux qui ne donnent pas la dîme volent Dieu et ne peuvent s’attendre à être béni,
  • il distingue :
    • la dîme -> pour l’église
    • le offrandes (qui viennent au-delà de la dîme) -> libre choix
    • les prémices (premiers fruits) -> pour l’apôtre auquel (ou à laquelle) on est spirituellement aligné
  • Il donne ensuite des exemple détaillés de premiers fruits, que nous laissons à votre appréciation :
    • si vous avez une augmentation de salaire, vous donnez le montant de l’augmentation du premier mois, à titre de premiers fruits (et bien sûr la dîme sur le reste)
    • si vous êtes dans l’immobilier et que vous réaliser un profit, ce n’est pas considéré comme revenu mais comme un capital à réinvestir. Vous ne devez pas donner la dîme, par contre vous donnez à l’apôtre environ 10% pour les premiers fruits,
    • si vous êtes à l’assistance sociale, vous donnez la dîme, plus un petit montant à l’apôtre auquel vous êtes aligné spirituellement.
    • etc.

Nombre des membres de ce mouvement sont d’ailleurs très fortunés (bénédiction de Dieu selon eux). Il n’ont pas de problème à se déplacer en Aston Martin (Bill Johnson par exemple) tout en recevant les premiers fruits de paroissiens à l’assistance sociale.

Il y a également un impressionnant “business” qui comprend :

  • écoles (du surnaturel par exemple)
  • livres (lecture obligatoire de 15 livres en première année de l’école du surnaturel de Bethel, pour l’essentiel des livres le leur propre publication)
  • conférences
  • rassemblements
  • Sozo 
  • sermons mis en vente
  • etc.

La richesse des dirigeants n’est pas cachée, au contraire elle est la preuve des bénédictions de Dieu. L’évangile de prospérité est largement répandu au sein de la Nouvelle Réforme Apostolique.

Nouvelle version de la Bible

Afin de soutenir leurs enseignements, ils publient actuellement une nouvelle “traduction” de la Bible. Quelques livres sont déjà disponibles, tels que les Psaumes, les Proverbes, les épitres de Paul, les évangiles de Matthieu, de Luc et les Actes. Les versets sont altérés afin de correspondre à leurs enseignements. Plus d’informations ici.

Pour quelques exemples (en anglais) cliquez ici

Partager cette page : 

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles

Vous serez ainsi informé des nouveaux articles. Vous ne recevrez pas plus de 2 mails par mois et pourrez vous désabonner en tout temps.

English