John Alexander Dowie (1847-1907)

Partager cette page : 

Evangéliste écossais qui a exercé un ministère de guérison en Australie et aux Etats-Unis.

Il émigra en Australie où il travailla dans l’entreprise de son oncle. Il exerça ensuite divers métiers.

Après des études de théologie en Ecosse, il retourna en Australie où il fut ordonné pasteur d’une congrégation, puis d’autres en Australie.

Après un scandale d’escroquerie dans lequel son église brûla dans de mystérieuses circonstances (lui permettant de rembourser de grosses dettes), il migra aux Etats-Unis en 1888. Il établit à San Francisco une association de guérison, qu’il mena comme une entreprise commerciale. Les guérisons n’étaient prodiguées aux membres que contre paiement de la dîme. Il fut poursuivi pour cette pratique. Suite à cet épisode il se déplaça à Chicago.

Il établit des « maisons de guérison » et forma la Christian Catholic Apostolic Church. Il eut des démêlés avec la justice pour pratique illégale de la médecine.

Son mouvement ayant pris de l’ampleur, il acquit un grand espace au nord de Chicago. Il annonça alors la fondation de la ville de Zion. Cette ville devait devenir la « Nouvelle Jérusalem », d’où Dieu dirigerait les affaires de Son Royaume[1]. Il établit une structure théocratique politique et économique, avec prohibition de la fumée, de l’alcool, de la consommation de viande de porc et du recours à la médecine moderne.

Ceux qui le suivaient et voulaient s’établir à Zion  devaient déposer leur fortune dans la banque de Zion. Il vendait également des actions sans valeur d’entreprises de Zion. La structure fut continuellement endettée et finalement s’effondra.

En 1905 il souffrit d’une attaque alors qu’il était à Mexico. Durant son absence, il fut déposé par son bras droit, Voliva. Il mourut en 1907.

Ses convictions :

  • Il était absolument convaincu de la guérison divine et opposé à toute forme de médecine.
  • Il annonçait être le prophète Elie mentionné dans Malachie et devant annoncer la seconde venue de Jésus Christ.
  • Il annonça la création de Zion la nuit du 31 décembre 1899 au 1er janvier. A ceux qui voulaient s’établir à Zion, il leur vendait un droit de superficie (location de terrain) pour une durée de 1’100 ans : 100 ans jusqu’au retour de Christ (année 2000) et 1’000 ans pour le Millenium.

Alexander Dowie en tenue :

dowie2

En prenant seulement les quelques exemples ci-dessus, on peut déclarer qu’il s’agissait d’un faux-prophète. En effet, il n’était pas celui qui annoncerait la deuxième venue de Christ, et Christ n’est pas venu en l’an 2000.

Des étudiants de Bethel vont néanmoins sur sa tombe pour chercher l’onction qui était sur lui.

Partager cette page : 

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles

Vous serez ainsi informé des nouveaux articles. Vous ne recevrez pas plus de 2 mails par mois et pourrez vous désabonner en tout temps.

English