Poudlard School of Bethel ou le retour d’Harry Potter

Partager cette page : 

La présence de « signes » et de « miracles » sont des éléments centraux sur lesquels se fondent ces mouvements soulignant que ceux-ci « prouvent » bien que Dieu soutient cela par les signes qu’Il envoie. En d’autres termes, c’est la preuve par le miracle ou le signe que tout cela vient de Dieu.

Nous n’avons pas de problèmes particuliers avec les miracles ou les guérisons. Cela a existé et existe encore aujourd’hui et c’est la preuve que Dieu agit dans ce monde.  Ce qui pose problème est que si le miracle vient de Dieu, c’est à Lui de décider Quand et Où cela se passe. Lorsque l’on peut « apprendre les miracles » aux gens, cela devient plus problématique. La « School Of Supernatural Ministry » est, à cet égard, l’archétype d’une mauvaise compréhension de ce qu’est un miracle puisque l’on pense pouvoir contrôler les miracles de Dieu lorsque l’on aura été bien formé. Il semble qu’il y ait ici une distinction à faire entre un Dieu qui décide ce qu’il fait, où et quand et une Ecole du Surnaturel qui est plus proche du Collège Poudlard d’Harry Potter que d’une compréhension biblique des Miracles.

D’autre part, si Dieu agit sur toute la terre, il est malgré tout surprenant que nombre de ces « signes » viennent peu ou prou du même endroit et, en particulier, de la même Eglise.. De deux choses l’une, soit Dieu a subitement vu son rayon d’action se rétrécir, soit les miracles n’en sont pas. Une démarche sérieuse consisterait non à dire qu’un miracle a eu lieu parce qu’on dit qu’un miracle a eu lieu mais de mettre en place une vérification sérieuse desdits miracles. A ce propos, notons que l’Eglise Catholique a mis en place des procédures bien plus strictes et très contrôlées afin d’attester de guérison dans ses lieux de pèlerinage (Lourdes), incluant des médecins et des personnes extérieures. On se réjouirait de voir une telle démarche, qui prend le miracle au sérieux, se mettre en place à Béthel.

Il suffira d’un signe?

Pour ce qui est des « signes » regardons de quoi il s’agit en suivant les descriptions de Bill Johnson lui-même : des gens rient de manière incontrôlée, de la poussière d’or, des perles ou de l’huile apparaissent a priori de nulle part, du vent souffle dans une porte fermée, des plumes tombent lors de réunions et il y a le fameux “nuage de gloire” venant du plafond.

Sans vouloir démolir un par un ses « signes » et les explications qui pourraient être données, notons tout d’abord qu’aucun d’eux n’est biblique dans le sens que l’on ne trouve nulle part dans les Ecritures de tels signes. Cela devrait nous interroger.

L’autre question que l’on pourrait se poser est de savoir quelle est leur utilité. A quoi cela peut-il bien servir de voir tout cela et qu’est-ce que cela “prouve”, au fond?

Par exemple, si, lors de la prédication de mon pasteur, mon voisin de droite se met à imiter un poulet picorant du blé dur, que celui de gauche s’accroche au rideau de mon église en singeant un chimpanzé. Cela sera pour le moins déconcertant. Mais devrais-je en conclure que la présence de Dieu est particulièrement présente dès lors que je constate que mes voisins se comportent de manière étrange ? Quel est le lien entre Dieu et ces « signes » ?

Plus dérangeant, si le « Glory Cloud » est bien de Dieu, lors d’un sermon consacré à ce sujet, Bill Johnson explique qu’il est sensé montrer que « La présence de Dieu est le plus grand cadeau que nous ayons ». Le « Nuage de Gloire » est donc synonyme de présence de Dieu. Soit. Dès lors, il reste à expliquer pourquoi, dans tous les passages bibliques qui parlent de la présence de Dieu, les humains qui y font face sont à terre, n’osent pas lever les yeux et sont conscients de la grandeur divine. Attribuer un « nuage » à Dieu, c’est croire que, si Moïse avait pu, sur le Sinaï, il aurait sorti son téléphone portable pour filmer la scène et se serait dépêché de faire un selfie avec le buisson ardent en fond, pas plus interpellé que cela par la présence de Dieu.

Partager cette page : 

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles

Vous serez ainsi informé des nouveaux articles. Vous ne recevrez pas plus de 2 mails par mois et pourrez vous désabonner en tout temps.

4 Comments

  1. Guilbault

    août 5, 2017

    Bonjour à tous. J’aimerai que vous parliez du mouvement France en Feu, qui promeut les enseignements et les pratiques de Bethel Church. Samuel Olivier du Collectif Cieux Ouverts participe à cette oeuvre. Samuel Olivier fait de plus partie de l’église protestante unie de France, qui autorise la bénédiction des couples mariés homosexuels. Ce mouvement est dangereux et donc c’est pour cela que je viens vers vous.
    Merci beaucoup pour ce site et pour votre travail, c’est une mine d’information et d’une importance capitale dans ces temps d’apostasie, une apostasie toujours plus grande de jours en jours….
    Que Dieu vous bénisse abondamment !

  2. Yv

    mars 15, 2018

    je reste sans voix quand je lit la conclusion!! Dans un “nuage de gloire” symbolisant la “présence de Dieu”, quiconque à la crainte de Dieu se prosternerait et prierait ou bien il chercherait à entendre le message que Dieu voudrait livrer à l’assemblée..

  3. Yv

    mars 15, 2018

    Je reste sans voix quand je lis la conclusion c’est tellement vrai!!

    Dans un “nuage de gloire” symbolisant la “présence de Dieu”, quiconque à la crainte de Dieu se prosternerait et prierait ou bien il chercherait à entendre le message que Dieu voudrait livrer à l’assemblée mais ce n’est pas le cas..

    Dieu chercherait-il du Spectacle?

    Merci vraiment pour votre travail.

  4. chem

    avril 9, 2019

    “si Moïse avait pu, sur le Sinaï, il aurait sorti son téléphone portable pour filmer la scène et se serait dépêché de faire un selfie avec le buisson ardent en fond, pas plus interpellé que cela par la présence de Dieu.”

    J’ai ris (un peu jaune il est vrai).
    C’est exactement ce que je ressens lorsque je vois tous ces chrétiens qui vivent tant d’expériences (mais jamais celles de la mort à soi-même, la renonciation aux oeuvres mortes, et à la sanctification, bizarrement) , se glorifier de la présence de Dieu dans leur églises, et particulièrement dans leur culte “d’adoration” ou adorer signifie se trémousser sensuellement sur des musiques lascives aux paroles creuses et répétitives.

    Je ne sais plus quel orateurs américains (peut-etre macarthur) a dit quelque chose du même genre que vous sur l’écrasante majesté de Dieu qui fait tomber les gens sur leur face dans la crainte (et non en arrière en transe étrange) et le fait que si on fait croire aux gens que l’émotion produite par la musique est signe de la présence de Dieu, alors ils croiront cela. (Et de cause à effet,ils croiront que sans ces émotions charnelles Dieu n’est pas là)

    Feriez-vous un jour un article sur l’utilisation abusive de certaines musiques modernes et la mise en scène qui va avec ? Il y a tellement à dire sur les état de transe hypnotique qu’elle induit, notamment en répétant des séquences de mots de manière interminable et puis en faisant un pont musical où l’harmonie change, ce qui induit un état hypnotique et réceptif à ce que le chanteur dit, prie ou prêche à ce moment…

    Je suis dans une telle tristesse de voir une partie de mes amis, et famille qui ont quitté leur assemblée pour fonder un groupe indépendant, balloté à tout vents de doctrines de ce type, et qui de courir en pélerinage à Bethel californie, qui à Hillsonh, qui sans n’importe quelle méga church en vue pour comprendre et imiter leur succès.

    Mais même dans les églises qui restent fermes et vigilantes, leur doctrine s’infiltrent peu à peu, par le biais de la musique, et le côté “pensée positive” “accueil inclusif” qui se ressent dans bcp de prêche ici et là. Ainsi que me l’a dit quelqu’un et qui est très révélateur de ce mode de fonctionnement : je ne veux pas prêcher l’enfer pour faire peur aux gens mais prêcher le paradis pour leur donner envie d’y aller.

    L’annonce de l’évangile et du salut, simple question de perspective ? où est la puissance de la croix, le péché, la repentance, la sanctification ?

    Que Dieu nous vienne en aide.

Partagez vos pensées

Répondre à Guilbault Annuler la réponse

English